RDC: Affaire Katumbi-Stoupis la Cour constitutionnelle devra trancher

Moise Katumbi lors d’une interview à JUKA AFRICA

Apres deux jours d’intenses plaidoiries des avocats de l’opposant congolais Moïse Katumbi au tribunal de grande instance (TGI) de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, la décision vient de tomber. Le tribunal sursoit ce 20 juillet toutes ses procédures à la requête des avocats de Katumbi pour leur permettre de se présenter en cassation devant la cour constitutionnelle à Kinshasa. Ils évoquent l’article 162 de la constitution qui permet de gravir d’instance.

La défense de l’ancien gouverneur du Katanga a durant ces deux jours d’audience dans l’affaire qui oppose leur client au ministère public et le grec Stoupis, soulevé plusieurs irrégularités et exceptions. Ils qualifient les juges d’incompétence allant jusqu’a récuser un d’entre les trois qui présidait l’audience le premier jour. Ils ont ensuite récusé tous les 28 magistrats de la cours sauf son président ce deuxième jour. Une position qui a poussé le tribunal de Lubumbashi à se dessaisir de cette affaire. La note circulaire du président de la cour suprême de justice interdisant à tous les greffiers de recevoir les récusations, les qualifiants de fantaisistes et pouvant freiner la justice, selon lui, a suscité la réplique de la défense.

Le tribunal avait hier suspendu l’audience et rejeté la récusation des juges par la défense. Ce jour, le tribunal, bloqué sur toutes ses entames n’a pas eu plusieurs choix que de se dessaisir de cette affaire. C’est désormais à la cour constitutionnelle de Kinshasa que la défense compte se présenter pour ce procès Katumbi en appel. Moise Katumbi était absent lors de ces deux jours d’audience car toujours en exil. Un de ses proches, le député national, Francis Kalombo qui s’est aussi exilé à ses cotés est le premier a annoncé cette décision en affiche sur son compte Twitter.

Hier, pendant son procès et le sacre de son TP Mazembe à la ligue nationale football à Lubumbashi même, lui représentait toutes les équipes africaines lors d’une allocution au symposium de la Confédération Africaine de Football à Rabat au Maroc.

JUKA AFRICA et Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *