RDC : Vive tension au Campus de l’Université de Kinshasa

Des voitures brulées sur le site de l’Université de Kinshasa

Une manifestation des étudiants de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) a dégénéré ce vendredi dans la mi-journée en émeutes  entre policiers et étudiants affirment plusieurs sources. 

Des témoins racontent que  les étudiants de la faculté des sciences manifestaient contre  » la tentative d’enlèvement » la veille de deux de leurs camarades lorsque des policiers dépêchés sur place pour rétablir l’ordre ont fait usage d’armes à feu.

«On a vu quelques jeeps de la police venir ici avec des militaires bien armés. Ils ont tiré sur les étudiants qui étaient en train de manifester», raconte un étudiant témoin des violences ce vendredi sur le site de la plus grande université du pays.

D’après lui, les accrochages entre policiers et étudiants ont fait deux morts et plusieurs blessés. En colère, les étudiants, ont cassé le bâtiment administratif de l’UNIKIN. Une vive tension régnait encore en milieu d’après-midi à l’UNIKIN.

Hier soir, des étudiants s’étaient déjà soulevés pour la même raison et la police était obligée de tirer en l’air pour rétablir l’ordre. Ce vendredi, dans un communiqué singé par le porte parole de la police, elle annonce l’arrestation du « cerveau moteur  » des différentes attaques survenues dans la capitale Kinshasa ces derniers temps. L’homme se serait caché dans le quartier des environs de l’Université de Kinshasa. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *