Tanzanie : la capitale tanzanienne sous la peur des violences

Tanzanie : la capitale tanzanienne sous la peur des violences

Les activités ont été paralysées ce jeudi 26 avril 2018 dans la ville de Dodoma, capitale tanzanienne, suite à un avertissement lancé par le gouvernement de barrer la route à toute manifestation organisée par l’opposition. Car cette dernière avait prévu d’organiser une manifestation ce jeudi 26 avril 2018, pour protester contre la restriction des libertés politiques de l’opposition et les violations de Droit de l’homme en Tanzanie.

La capitale tanzanienne était dans la peur due à un probable affrontement entre les forces de l’ordre et l’opposition si la manifestation restée maintenue par l’opposition. Craignant les probables violences, les habitants de la capitale ont choisi de rester à la maison. Souvent animées, les rues de la capitale sont restées plutôt calmes et plusieurs entreprises n’ont pas ouvert leurs portes. Le secteur de transport n’a pas était épargné. Le transport en commun a était perturbé. Les privés ont choisis de garder leurs bus à la maison afin de les mettre à l’abri.

Les dispositifs sécuritaires ont été mises en place pour empêcher cette manifestation. La police anti-émeute a était déployée sur différents endroits stratégiques de la capitale et aux alentours du parlement. Une décision prise par le gouvernement pour contraindre toute manifestation anti-gouvernementale.

Rappelons que l’appel à manifester de l’opposition a été lancé par Mange kimambi, activiste tanzanien des médias sociaux aux Etats-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *