RDC- Mbuji mayi : Le cholera continue à faire des ravages

RDC- Mbuji mayi : Le cholera continue à faire des ravages

Le cholera continue de s’étendre de plus en plus dans la province du Kasaï
oriental. Depuis le début de l’année 833 cas ont été enregistrés dont 75 décès
selon BBC Afrique. La ville de Mbuji mayi qui compte près de deux millions
d’habitants est la plus touchée par cette épidémie de choléra.
«Depuis plus d'une semaine, notre province fait face à une maladie caractérisée par une
diarrhée accompagnée des vomissements. Des échantillons ont été prélevés et envoyés
dans les grands laboratoires de Kinshasa pour en déterminer la cause. A ce jour, où cette
maladie a fait environ 90 cas et quelques décès, Le laboratoire vient de confirmer qu'il s'agit
du choléra » a affirmé Ngoy Kasanji gouverneur de la province du Kasai oriental,
puis il a ensuite lancé une vaste campagne de sensibilisation contre cette
épidémie de cholera
Cette épidémie est due au manque d’eau potable, un problème majeur qui
sévit dans la ville de Mbuji mayi depuis plusieurs mois. Les habitants de cette
ville de Mbuji mayi sont donc contraints d’aller s’approvisionner en eau de
mauvaise qualité provenant des anciennes tuyauteries et sont exposés aux
écoulements des matières fécales de la prison centrale de Mbuji mayi qui se
trouve en plein cœur de la ville.
Nathan Kazembe, Mobilisateur social confie : « La population n'est pas assez
informée là-dessus. Voilà pourquoi nous saisissons de cette opportunité pour demander
aux autorités de faire une forte sensibilisation là-dessus en passant par l'approvisionnement
en eau parce que la ville de Mbuji mayi connait des difficultés en eau, or c'est une maladie
dite des mains sales. Donc, tant que la population n'a pas assez d'eau, cette maladie
continuera à faire des dégâts énormes" ».
Quelle est la prise en charge des autorités face à cette épidémie de choléra
qui prend des proportions considérables ? Selon BBC Afrique le gouverneur de
la province oriental Ngoy Kasanji plaide pour le retour des différents
partenaires qui, par le passé ont apporté une aide significative à sa province
contre cette épidémie de choléra. Espérons que la réponse à l’appel à l’aide
donnera des résultats positifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *