RDC : Le pays ouvre le premier laboratoire de biologie du bois d’Afrique subsaharienne

RDC : Le pays ouvre le premier laboratoire de biologie du bois d’Afrique subsaharienne

 

Le Musée Royal de l’Afrique centrale (MRAC) vient d’ouvrir un nouveau laboratoire de biologie du bois dans la Réserve de biosphère de Yangambi, au cœur du bassin à dans la province de la Tshopo. Ce laboratoire servira aux scientifiques congolais et internationaux à de recherche de pointe sur la croissance des arbres. Ces recherches permettront de mieux comprendre le rôle des forêts dans l’adaptation et l’atténuation du changement climatique.

Ce laboratoire de biologie du bois est unique en Afrique subsaharienne. Ses microscopes et tous ses équipements les plus sophistiqués permettant la compréhension des caractéristiques de croissance des arbres locaux et les propriétés du bois. Les universités et instituts congolais comme l’INERA (Institut National pour l’Étude et la Recherche Agronomiques) et l’Université de Kisangani l’utiliseront dans le cadre du projet FORETS (Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo), un projet financé par l’Union européenne et coordonné par le Centre de recherche forestière internationale

Le bassin du Congo étant la deuxième forêt tropicale humide du monde en termes de superficie, son rôle est crucial dans le stockage du carbone et la régulation de la température.  Le MRAC se charge d’assurer la continuité de la gestion du laboratoire en formant des chercheurs congolais à une gestion autonome à la fin du projet FORETS en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *