RDC : Ngobila sommé après un arrêté permutant des bourgmestres à Kinshasa

 

RDC : Ngobila sommé après un arrêté permutant des bourgmestres à Kinshasa

 

Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila a procédé le 20 Août aux nominations et permutations « à titre provisoire » des bourgmestres et bourgmestres adjoints de la ville de Kinshasa. Gentiny Ngobila dit avoir considéré la nécessité d’assurer la continuité des services publics de l’Etat, en attendant l’organisation des élections municipales et locales. Une décision illégale pour beaucoup d’organisations de la société civile et associations congolaises.

L’Association congolaise pour l’accès à la justice ACAJ dénonce un arrêté illégal et annonce qu’elle attaquerait en justice l’arrêté du gouverneur. Pour le porte-parole du Comité Laïcs Congolais, Jonas Tshiombela, le gouverneur Gentiny Ngobila, même à titre provisoire, n’a pas qualité de nommer ou de permuter les dirigeants des communes. Ces prérogatives reviennent exclusivement au président de la république. En fin l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho) appelle le gouverneur de la ville à démissionner de ses fonctions. L’ONG de défense des droits humains qualifie cet arrêté “d’inconstitutionnel” et promet de saisir la cour d’appel de la Gombe pour obtenir son annulation.

Selon la constitution congolaise, seul le chef de l’Etat est habileté à nommé les gouverneurs des provinces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *