Niger : L’opposition n’est pas rassurée du fichier électoral biométrique

 

Niger : L’opposition n’est pas rassurée du fichier électoral biométrique

 

Dans la perspective des prochaines élections générales, le Niger va se doter d’un fichier électoral biométrique. L’enrôlement des électeurs a débuté le 15 octobre avec deux semaines de retard. Malgré les assurances du président de la commission électorale nationale indépendante, l’opposition relève des irrégularités de nature à conduire à des résultats devant donner lieu à des fraudes massives et généralisées.

 

Le président de la CENI, Me Issaka Souna indique que le processus électoral se poursuit, notamment les audiences foraines d’octroi des actes de naissance ou de jugements supplétifs. Ces traitements des cas permettent l’enregistrement des millions des nigériens avec ces pièces d’état civil. Des difficultés d’ordre technique sont en cours de traitement en partenariat avec l’opérateur Gemalto.

Autres difficultés : l’insuffisance du personnel due au désistement des étudiants et enseignants et le retard des décaissements au profit de la CENI. Aussi, le dysfonctionnement constaté au niveau de 1.500 kits dont 500 tablettes « par manque de logiciel » font douter l’opposition et renforcer le pessimisme ambiant. La CENI devra donner les preuves de son assurance à l’opposition qui veut boycotter le processus électoral, à quelques mois des scrutins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *