RDC : Plusieurs réactions après l’arrestation d’un animateur télé à Kinshasa

Plusieurs personnalités ont réagi depuis ce matin après l’arrestation de l’animateur Israël Mutombo. Souvent sur les réseaux sociaux, ces personnalités ont condamné une arrestation « arbitraire et inutile » de l’animateur de Bosolo na Politique, une émission de télé très suivi à Kinshasa.

 Selon plusieurs sources, Israël Mutombo a été interpellé ce matin par des agents de l’agence nationale des renseignements ANR. Les raisons de cette interpellation ne sont pas encore connues.

Mais sur les réseaux sociaux, plusieurs réactions sont enregistrées.

Sur son compte twitter, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018, Noel Tshiani a écrit : « L’arrestation d’Israël Mutombo pour avoir dit la vérité pose problème quant à la liberté d’expression garantie par la constitution. Pour la Force du Changement, l’arrestation des journalistes discrédite l RDC et dévalue l démocratie. Veuillez le libérer sans condition ni délais. » et d’ajouter « Lorsqu’on arrête un journaliste pour avoir dit une chose pendant son émission, on attire l’attention du monde entier sur ce qui a été dit. Si on ne l’arrête pas, la même chose passe inaperçue. L’attitude de l’ANR conditionne l’importance qu’on veut donner à la question. »

Même réaction de condamnation du député Delly Sesanga. Ce dernier parle d’une « ruine du fondement de la démocratie… ».  « Je condamne l’usage de la force et des voies de fait contre la liberté d’opinion. La liberté de presse est gardienne des nos libertés, y attenter c’est ruiner les fondements de notre démocratie et de notre propre liberté. J’exige la libération immédiate de I. MUTOMBO »a écrit l’élu de Luiza sur son compte twitter.

Pour sa part, Patrick Nkanga du PPRD a condamné une tentative faire taire quelqu’un qui « titille nos consciences »

« Israel Sango que nous suivons tous avec attention ,est un journaliste impartial. Il s’adresse vigoureusement au FCC autant qu’aux partisans du pouvoir actuel. Il titille nos consciences et appelle tout un chacun à ses obligations citoyennes. Laissons cette lumière allumée » a twitté l’ancien président de la ligue des jeunes du PPRD.

Dans une émission animée il y a quelques jours, le journaliste a tenu des propos jugés d’injurieux à l’endroit des autorités du pays les qualifiant de « race de vipère ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *