Rapport de l’IGF: Des têtes commencent à tomber dans plusieurs entreprises publiques!

Des têtes commencent à tomber après le rapport de l’IGF sur la mégestion dans plusieurs entreprises publiques.   Lors de la huitième réunion du conseil des ministres du 8 Juin 2021 qu’avait présidée le Président de la République Felix Tshisekedi depuis la province de l’Ituri, le chef de l’État avait instruit le gouvernement de prendre des mesures conservatoires à endroit des plusieurs mandataires publics cités dans le rapport de l’IGF.

Depuis lundi, certains ministres sont passés à l’acte. Ils ont signé des arrêtés ministériels suspendant les incriminés et nommant des intérimaires.  Le Ministre de l’industrie Julien Paluku vient de suspendre le président du conseil d’administration du FPI, Kwabe Longo, le DG Kitebi et le DGA Kasembe Omanga. C’est Jean Claude Kalenga qui a été nommé DG ai au FPI.

De son côté, le Ministre du commerce extérieur, Jean Lucien Bussa a suspendu Placide Tshisumpa, Risasi Tabu et Kasongo omba Isabelle, respectivement Président du conseil d’administration, Directeur général et Directeur général adjoint de l’Office congolais de contrôle (OCC). Ils ont été remplacés par Osango Nsenga comme PCA ai, Lubiba Mampuya comme DG ai et Lobo Ntekesha comme GDA ai.

Le Ministre des transports Chérubin Okende a pour sa part, suspendu le DG de l’OGFREM, Patient Sayiba. Son intérim sera assuré par son adjoint.

On reproche à ces mandataires des faits tels que la privatisation de la trésorerie des entreprises publiques, des avantages exorbitants et autres faits de mégestion.

CK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *